Nouvelle publication dans le Journal of Experimental Botany à l'Institut Charles Viollette

Nouvelle publication dans le Journal of Experimental Botany à l'Institut Charles Viollette

L'Institut Charles Viollette est fier de pouvoir vous présenter une nouvelle publication dans le Journal of Experimental Botany.

La section eXtra Botany de cette revue propose des Insights pour commenter certains de ses articles jugés les plus novateurs. Le travail réalisé sous la direction de David Gagneul dans l'équipe ASQV a ainsi été mis en avant dans le numéro de décembre 2018 (https://doi.org/10.1093/jxb/ery359).

Des conjugués de spermidine et d’acides hydroxycinnamiques (phénolamides) sont accumulés dans la paroi du grain de pollen de toutes les plantes supérieures, mono et dicotylédones. Le maintien de cette spécificité métabolique au cours de l’évolution témoigne d’un rôle primordial pour la plante, celui-ci restant cependant à déterminer. Delporte et al. (Journal of Experimental Botany 69, 5355–5371) ont maintenant montré que dans le grain de pollen des Asteraceae (famille du tournesol), un nouveau type de phénolamide est accumulé : des conjugués de spermine et d’acides hydroxycinnamiques. Deux enzymes capables de transférer de l'acide coumarique activé par la coenzyme A sur les quatre groupements amine primaire ou secondaire de la spermine ont été caractérisées chez la chicorée. L’avantage évolutif de l’accumulation de ces dérivés de spermine au lieu des dérivés de spermidine reste à déterminer.

A bientôt dans l'Institut !